Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Comment développer son intelligence sociale

Avez-vous une grande intelligence sociale? Beaucoup de gens pensent à l'intelligence des livres comme le QI. Mais l'intelligence sociale ou SI est une partie incroyablement importante de votre succès.

Nous répondons généralement à cette question en nous référant au QI, aux résultats des tests et à nos notes à l'école.

La véritable intelligence concerne à la fois l'intelligence des livres et l'intelligence de la rue.

Le livre Social Intelligence: La nouvelle science des relations humaines du Dr Daniel Goleman nous donne une grande science sur l'intelligence sociale.

L'intelligence sociale (SI) est la capacité à établir avec succès des relations et à naviguer dans les environnements sociaux.

Notre société accorde une grande importance à l'intelligence des livres et au QI, mais nos relations affectent une bien plus grande partie de nos vies. Dans cet article, je veux faire valoir que votre intelligence sociale est bien plus importante que votre intelligence littéraire. Et construire des relations sociales solides en vaut la peine :

  • Des relations solides améliorent notre système immunitaire et aident à combattre la maladie.
  • La solitude et les relations faibles sont l'une des principales sources de stress, de problèmes de santé et de dépression.
  • Nos relations affectent tous les domaines de notre vie, des collègues aux conjoints en passant par les amis et les enfants.


Votre cerveau social

Nous sommes câblés pour nous connecter. Goleman soutient que nous avons des structures spécifiques dans notre cerveau construites pour optimiser les relations:

  • Une cellule fusiforme est le neurone le plus rapide de notre cerveau qui guide nos décisions sociales. Le cerveau humain contient plus de ces cellules fusiformes que toute autre espèce.
  • Les neurones miroirs nous aident à prédire le comportement des personnes qui nous entourent en imitant inconsciemment leurs mouvements. Cela nous aide à ressentir ce qu'ils ressentent, à bouger comme ils bougent.
  • Lorsqu'un homme regarde une femme qu'il trouve attirante, son cerveau sécrète de la dopamine, une substance chimique qui nous fait ressentir du plaisir.

Voici 9 façons dont le Dr Goleman soutient que vous pouvez développer votre intelligence sociale.


#1 : La Protoconversation

Il se passe tellement de choses derrière nos paroles. Pendant que nous parlons, notre cerveau absorbe des micro-expressions, des intonations vocales, des gestes et des phéromones. Les personnes qui ont un SI élevé ont une plus grande conscience de leurs protoconversations. Goleman identifie deux aspects :

Conscience sociale: comment vous réagissez aux autres

  • Empathie primordiale : ressentir les sentiments des autres
  • Harmonisation : Écouter avec une pleine réceptivité
  • Précision empathique : comprendre les pensées et les intentions des autres
  • Cognition sociale : comprendre le monde social et le fonctionnement d'un réseau de relations


Facilité sociale : savoir comment avoir des interactions fluides et efficaces

  • Synchronie : Interagir en douceur
  • Présentation de soi : savoir comment vous vous présentez
  • Influence : façonner le résultat des interactions sociales
  • Préoccupation : Se soucier des besoins des autres


#2 : Vos déclencheurs sociaux

Commençons par votre conscience sociale. Les gens et les lieux déclenchent des émotions différentes et cela affecte notre capacité à nous connecter. Pensez à un moment où vous vous êtes senti excité et énergisé par une interaction. Pensez maintenant à un moment où vous vous êtes senti épuisé et vaincu après une interaction. Goleman présente une théorie sur la façon dont notre cerveau traite les interactions sociales :

La voie basse est notre façon instinctive, basée sur les émotions, de traiter les interactions. C'est ainsi que nous lisons le langage corporel, les expressions faciales et que nous formulons des sentiments instinctifs sur les gens.

La voie haute est notre réflexion logique et critique dans le cadre d'une interaction. Nous utilisons la grande route pour communiquer, raconter des histoires et établir des liens.

Pourquoi ces éléments sont-ils importants ? La Low Road guide nos intuitions et nos instincts. Par exemple, si les gens ne sont pas venus à vos fêtes d'anniversaire quand vous étiez enfant, vous pourriez ressentir une pointe d'anxiété en pensant à votre propre anniversaire en tant qu'adulte, même si vous avez beaucoup d'amis qui y assisteraient. Votre High Road vous dit que vous êtes un adulte et que les choses ont changé, mais votre voie haute vous donne toujours de l'anxiété sociale. J'appelle ces déclencheurs sociaux. Vous devez être conscient de vos déclencheurs sociaux inconscients pour vous aider à prendre des décisions relationnelles. Connaître vos déclencheurs sociaux de la voie basse aide votre voie haute à fonctionner. Voici comment vous pouvez identifier les vôtres :

  • Quels types d'interactions sociales redoutez-vous ?
  • Avec qui vous sentez-vous anxieux de sortir ?
  • Quand sentez-vous que vous ne pouvez pas être vous-même ?


#3 : Votre base sécurisée

Que vous soyez un extraverti joyeux ou un introverti calme, tout le monde a besoin d'espace et d'un endroit pour se ressourcer. Goleman suggère une "base sécurisée". C'est un lieu, un rituel ou une activité qui nous aide à traiter les émotions et les événements. Une base sécurisée est utile pour deux raisons principales. Premièrement, cela nous donne un endroit pour nous ressourcer avant les interactions afin de ne pas nous épuiser. Deuxièmement, cela nous aide à traiter et à apprendre de chaque rencontre sociale.

Vous pouvez développer votre Social Intelligence, il vous suffit de la prioriser.

Dans mes cours, j'appelle parfois cela une autopsie. Après un argumentaire professionnel, une réunion autour d'un café, une fête ou un rendez-vous, prévoyez-vous du temps pour réfléchir et revoir ce qui s'est bien passé ?


Voici quelques questions que je pose lors de mon autopsie :

  • Qu'est-ce qui s'est bien passé?
  • Qu'est ce qui ne s'est pas bien passé?
  • Qu'aurais-je fait différemment ?
  • Qu'ai-je appris de cette interaction ?


Idées de base sûres possibles sur l'endroit où vous pouvez faire votre autopsie :

  • Dans la voiture qui rentre à la maison
  • Journal avant de se coucher
  • Cahier d'exercices d'affaires pour des idées
  • Remue-méninges avec un partenaire
  • Re-hacher avec un ami


# 4: Liens brisés

L'un des plus grands pièges de l'intelligence sociale est le manque d'empathie. Goleman appelle ces liens brisés. Le philosophe Martin Buber a inventé l'idée de la connexion « je-ça », qui se produit lorsqu'une personne traite une autre comme un objet par opposition à un être humain.

Imaginez que vous venez de perdre un membre de votre famille. Vous recevez un appel téléphonique d'un ami qui vous présente ses condoléances. Immédiatement, vous sentez l'obligation de l'appelant. Ils sont distraits, vous pouvez entendre la frappe des touches en arrière-plan. Leurs souhaits sont froids, mémorisés et peu sincères. L'appel vous fait vous sentir plus mal, pas mieux.

Cette interaction vous donne l'impression d'être un « ça », un élément de la liste de tâches, un « devrait », une obligation. Un autre mot pour cela serait froid. J'avais un ami qui m'envoyait un e-mail tous les 60 jours pour prendre le déjeuner. Ses e-mails étaient si similaires que j'ai réalisé que j'étais une alerte de calendrier qu'elle avait configurée ! J'étais simplement un élément sur sa liste de choses à faire - elle a estimé qu'elle "devrait" déjeuner pour rester en contact et nos déjeuners étaient superficiels, prévisibles et ennuyeux. J'ai arrêté de dire oui.

  • N'interagissez pas parce que vous pensez que vous « devriez ».
  • Dites non aux obligations si vous le pouvez.
  • Interagissez avec empathie ou n'interagissez pas du tout.

Si vous voulez encore plus de conseils d'initiés comme ceux-ci, assurez-vous de vous inscrire à nos analyses mensuelles de Science of People :


#5 : Positivement infectieux

Quand quelqu'un nous sourit, il est difficile de ne pas sourire en retour. Il en va de même pour les autres expressions faciales. Lorsque notre ami est triste et commence à pleurer, nos propres yeux deviennent souvent humides. Pourquoi? Ce sont nos neurones miroirs en action, qui font partie de notre réponse Low Road aux gens. C'est pourquoi Debbie Downers nous entraîne avec eux – l'air renfrogné et notre cerveau le copient inconsciemment, nous faisant nous sentir déprimés avec Debbie.

Sortez avec des personnes dont vous voulez capter les humeurs.

Si les humeurs sont captivantes, gravitez vers les personnes qui vous infecteront avec les bonnes !


#6 : Adopter pour s'adapter

Notre Low Road reflète automatiquement les gens qui nous entourent. C'est ainsi que fonctionne l'empathie. Notre cerveau copie les gens qui nous entourent pour que nous ressentions ce qu'ils ressentent. Cela nous aide à les comprendre, d'où ils viennent et même à mieux prédire leurs réactions.

« De nombreux chemins de la route basse traversent des neurones miroirs. Les neurones s'activent chez une personne en fonction de quelque chose qui est vécu par une autre personne de la même manière que la personne elle-même. Que la douleur (ou le plaisir) soit anticipée ou observée chez un autre, le même neurone est activé. -Goleman, 41 ans

Voici ma grande idée : ne la combattez pas !

Parfois, notre High Road se met en travers de notre chemin. Par exemple, si notre partenaire est en colère contre quelque chose, nous essayons de rester calmes. Ensuite, nous essayons de les calmer. Habituellement, cela aggrave les choses. La personne contrariée a l'impression que vous « ne comprenez pas vraiment » ou que vous « ne la comprenez pas ». Pourquoi ? Parce que vous combattez votre instinct pour refléter leur contrariété. Parfois, vous devriez vous laisser adopter par leurs émotions. Mettez-vous exactement où ils sont. Cela pourrait vous donner un nouvel aperçu de leur point de vue et les aider à voir que vous êtes sur la même longueur d'onde qu'eux.

* Consultez notre article sur la science de la mise en miroir pour voir comment vous pouvez améliorer votre jeu de mise en miroir.


#7 : Méfiez-vous de la triade noire

Goleman identifie la triade sombre des personnes comme la personnalité narcissique, la personnalité machiavélique et le psychopathe ou la personnalité antisociale.

  • La personnalité narcissique, c'est quand quelqu'un a une vision gonflée d'eux-mêmes, un ego énorme et un sentiment de droit.
  • La personnalité machiavélique, c'est quand quelqu'un est manipulateur et exploite constamment les gens qui l'entourent.
  • La personnalité psychopathe est quelqu'un qui est impulsif, sans remords et extrêmement égoïste.


#8: Mindblind (aveugle mental)

Pouvez-vous généralement deviner ce que quelqu'un est sur le point de dire ? Êtes-vous doué pour prédire le comportement des gens ? Vous pensez être intuitif ? Si vous avez répondu oui à ces questions, vous avez probablement une grande vision d'esprit et une grande conscience sociale. Si vous avez répondu non à ces questions, vous pourriez tomber du côté « aveugle » du spectre. Mindblind est l'incapacité de ressentir ce qui se passe dans l'esprit de quelqu'un d'autre. La clé de la vue est la compassion.

« En bref, l'égocentrisme sous toutes ses formes tue l'empathie, sans parler de la compassion. Lorsque nous nous concentrons sur nous-mêmes, notre monde se contracte alors que nos problèmes et nos préoccupations prennent de l'ampleur. Mais lorsque nous nous concentrons sur les autres, notre monde s'élargit. Nos propres problèmes dérivent vers la périphérie de l'esprit et semblent donc plus petits, et nous augmentons notre capacité de connexion - ou d'action compatissante. – Goleman, 54 ans

Goleman soutient que nous sommes câblés pour l'altruisme. Nous sommes intrinsèquement bons. Cependant, nous oublions parfois à quel point cela nous fait du bien d'être bien.

Le Dr Baron-Cohen a conçu quelque chose appelé le quotient d'empathie. Ceci est un quiz pour tester votre niveau d'empathie. Il a conçu le test pour adultes sur le syndrome d'Asperger ou du spectre de l'autisme, mais je trouve ce quiz très utile. Faites défiler jusqu'à la page 171 de son étude pour le prendre vous-même.


# 9: Une prescription de personnes

« La conclusion la plus frappante sur les relations et la santé physique est que les personnes socialement intégrées, celles qui sont mariées, ont une famille proche et des amis, appartiennent à des groupes sociaux et religieux et participent largement à ces réseaux, se remettent plus rapidement de la maladie et vivent plus longtemps. Environ dix-huit études montrent un lien étroit entre la connectivité sociale et la mortalité. » – Goleman, 247

Les amis vous rendent en bonne santé.

La prescription de Goleman pour une vie longue et heureuse en bonne santé est des relations positives. Notre partenaire, nos amis, nos collègues nos enfants, ils soutiennent notre âme ainsi que notre système immunitaire. Goleman partage des études qui ont montré que les mots gentils, le toucher physique, une chanson de l'enfance améliorent les signes vitaux des malades et même des malades mortels.

Investir dans vos relations en vaut la peine.

Partager le savoir-faire TECHOEIL pour tous, c'est ce que nous faisons ici sur notre le blog. La catégorie Réparation automobile est l'endroit où trouver les informations dont vous avez besoin pour vous renseigner sur votre véhicule. Que vous soyez un bricoleur débutant, un mécanicien chevronné, il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. Nous vous expliquerons comment fonctionne votre voiture, pourquoi l'entretien est important, de quels outils vous avez besoin et comment rester en sécurité. Nous avons des conseils pour l'entretien des freins, le fonctionnement de votre filtre à huile, la vérification de votre système de refroidissement, le choix du bon liquide de frein et même la gestion des dégâts d'eau après une inondation. Nos guides vous aideront à prendre les bonnes décisions pour votre situation, à préparer votre prochaine réparation et à choisir les bons outils pour le travail.